Nouveau !La version PRO de notre plateforme est désormais disponible Accéder 

Santé

Data-checking : COVID-19, quelle est la couverture vaccinale des soignants en EHPAD ?

4 Mins read

Avec l’arrivée du variant Delta, la question de la couverture vaccinale des soignants revient dans le débat. Si une partie des soignants demeure réticente à se faire vacciner, les chiffres avancés ne sont souvent que des estimations très imparfaites.

En EHPAD, les chiffres publiés étaient fortement surestimés pendant plus de 6 mois

Décembre 2020 : les autorités décident de piloter par les chiffres la vaccination du personnel en EHPAD et USLD (Unité de Soin de Longue Durée). Ces établissements sont particulièrement sensibles car ils regroupent des patients âgés et donc plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie. Le personnel de santé a donc accès à la vaccination en priorité. Des outils permettant à chaque établissement de faire remonter le nombre de doses injectées sont alors déployés.

Au premier abord, le comptage ne parait pas si compliqué : comme ces publics prioritaires se font vacciner sur leur lieu de travail, il est décidé de compter le nombre de vaccinations par EHPAD/USLD pour calculer la couverture vaccinale de chaque établissement. Seulement, il y a un hic. Progressivement, les établissements font profiter des personnes extérieures, souvent les proches des résidents, des doses supplémentaires disponibles. À mesure que le phénomène prend de l’ampleur, les chiffres avancés deviennent de plus en plus surestimés.

À la mi-juin, soit 6 mois plus tard, cette méthode de comptage est abandonnée. Elle annonçait 70% de couverture vaccinale complète dans les Ehpad et USLD, soit 15 points des plus que les chiffres faisant maintenant référence !

En juin, la bascule vers un plan B : un échantillon pas très représentatif

Juin 2021 : changement de méthode pour les EHPAD et USLD. Santé Publique France décide de se baser sur les données de l’assurance maladie. La technique consiste à aller chercher dans les systèmes informatiques la liste des soignants, puis d’identifier ceux s’étant faits vacciner. Malheureusement, la base de donnée “soignants de France” n’existe pas. Comment faire alors pour retrouver, parmi tous les assurés, le personnel soignant des EHPAD et USLD ?

Le seul moyen dont dispose l’assurance maladie ressemble à du bricolage : il s’agit de faire le lien avec l’employeur. La sécurité sociale dispose en effet de données sur l’employeur des assurés, dès lors que des indemnités journalières ont été versées au moins une fois, c’est-à-dire lorsque l’assuré a été malade. Faute de mieux, c’est ce système qui est adopté : on recherche les assurés dont on pense que l’employeur est un établissement médico-social, parce qu’on lui a versé des indemnités journalières dans les 12 derniers mois. Environ 120 000 professionnels de santé sont ainsi identifiés dans les bases de l’assurance maladie, soit 26% des professionnels exerçant en EHPAD ou en USLD selon Santé Publique France. C’est sur cet échantillon que les taux de vaccination sont alors calculés.

Nouveau hic cependant : si ces 26% de soignants ont été en arrêt maladie dans les 12 derniers mois, il y a ici un risque de biais important. Leur maladie peut les avoir davantage incités à se faire vacciner pour se protéger. À l’inverse, il est également possible que cette méthode ait regroupé tous les soignants arrêtés à cause du Covid et que ces derniers, se sentant immunisés, aient retardé leur échéance de vaccination.

S’il est difficile de dire si cette méthode conduit à une sous-estimation ou surestimation de la couverture vaccinale, le résultat est à manipuler avec beaucoup de précautions. A minima, il convient de le mettre en perspective avec les résultats obtenus selon d’autres méthodes de comptage.

Le plan C : l’étude ad hoc, la moins mauvaise des solutions ?

Face à ces difficultés, Santé Publique France doit se résigner à faire des études de couverture vaccinale lui-même. Les établissements médicaux-sociaux – EHPAD inclus – avaient ainsi jusqu’au 4 juillet pour faire remonter les données de vaccination concernant les leurs résidents et professionnels de santé. Les résultats devraient être publiés courant juillet. Si la méthode semble plus robuste que les précédentes, il faudra toutefois surveiller le taux de participation et les modalités de recensement dans les établissements.

À d’autres niveaux, ce même type d’études est effectué, comme par exemple au sein de l’AP-HP, où la direction estime le taux de couverture vaccinale (1 dose) à 68% sur l’ensemble du personnel et 54% chez les paramédicaux.

En attendant, raisonner avec l’ordre de grandeur, plutôt qu’avec le chiffre exact

Alors, quelle est la réalité sur la couverture vaccinale des soignants ? Comparons 3 sources différentes, en s’intéressant de plus près au personnel paramédical.

PopulationMéthodeCouverture 1ère doseCouverture cycle vaccinal complet
Personnel EHPAD et USLD*Cohorte de 120 000 soignants60 % (au 4 juillet)48,7 % (au 4 juillet)
Professionnels exerçant en établissement de santé (hôpitaux publics & privés)*Sondage63,5 % (fin mai)41,9 % (fin mai)
Personnel paramédical AP-HP**Non précisé54 % (fin juin ?)39 % (fin juin ?)
Compilation des résultats obtenus par différentes méthodes de comptage

Alors quel chiffre retenir : 39 %, 41,9 % ou 48,7 %? L’amplitude est telle qu’il est difficile de conclure sur le taux de couverture vaccinal.

La qualité des données et les biais méthodologiques ne permettent pas d’estimer avec précision la couverture vaccinale des soignants en France. On peut raisonnablement penser que le taux se situe entre 50 et 65% pour les EHPAD, des chiffres relativement faibles compte tenu de la dynamique actuelle de l’épidémie et qui suggèrent une accélération du rythme de vaccination. Ce que l’on peut dire avec certitude en revanche, c’est que le système de comptage gagnerait à être affiné.

Sources : *Bulletins Santé Publique France de Juin & Juillet, **Chiffre AP-HP publiés dans libération

Related posts
Santé

L'aération, enjeu majeur de la rentrée scolaire

4 Mins read
La rentrée scolaire approche, et les taux d’incidence de COVID-19 restent élevés dans une grande partie de l’hexagone. Si certaines communes ont…
Santé

Data-checking : Covid-19, que faut-il vraiment attendre de notre été ?

3 Mins read
Depuis quelques jours, la campagne de communication du gouvernement s’intensifie pour encourager à la vaccination et à la prudence, alors que les…
Santé

Vaccins : Pfizer, de loin le vaccin préféré des français

1 Mins read
Les français ont-ils choisi définitivement leur #vaccin préféré ? En tout cas, si le nombre de doses inoculées de Pfizer suit presque…